Image Slider

Aider son enfant à gérer ses émotions à 18 - 24 mois

12 janvier 2019
- 5 minutes de lecture -


Pourquoi l'enfant est-il terrible à 2 ans ? Posons-nous la question sur ce qui se passe dans le cerveau de ces petits, sans leur mettre l'étiquette "Terrible Two" car j'ai découvert que ce phénomène n'existe pas, c'est juste une période transitoire car arrivé à cet âge, l'enfant prend conscience de la personne qu'il est, et, ce passage est difficile à vivre pour lui (tout comme pour nous les parents).
Après tout il fait son job : tester, essayer, apprendre, s'exprimer et ressentir tout un tas d'émotions qu'il ne connait pas et qui peuvent lui faire le mettre en insécurité. Et j'avoue que c'est un job assez difficile car le cerveau n'est pas encore assez mature pour gérer les émotions, telles que la colère ou encore la peur.

DISCLAIMER : je ne suis pas ici pour faire de la parentalité (« la parentalité désigne l’ensemble des façons d’être et de vivre le fait d’être parent. C’est un processus qui conjugue les différentes dimensions de la fonction parentale, matérielle, psychologique, morale, culturelle, sociale. Elle qualifie le lien entre un adulte et un enfant, quelle que soit la structure familiale dans laquelle il s’inscrit, dans le but d’assurer le soin, le développement et l’éducation de l’enfant. Cette relation adulte/enfant suppose un ensemble de fonctions, de droits et d’obligations (morales, matérielles, juridiques, éducatives, culturelles) exercés dans l’intérêt supérieur de l’enfant en vertu d’un lien prévu par le droit (autorité parentale). Elle s’inscrit dans l’environnement social et éducatif où vivent la famille et l’enfant ») car chacun fait comme il le sent, mais je suis là pour aider les personnes qui auraient besoin d'idées et d'astuces et de relayer une information que je trouve intéressante, tout simplement.

Un site internet pour expliquer les émotions
Naître et Grandir est là pour nous accompagner, alors, découvrons ensemble, ce qu'il nous conseille et les clés qu'il nous donne pour aider nos enfants à progresser sereinement et je vous dévoile en image, le fameux livre qui fascine mon fils de 22 mois :

NAITRE ET GRANDIR.fr
Le développement affectif permet à l’enfant de comprendre et d’exprimer les émotions qu’il ressent à mesure qu’il grandit.
Au fil du temps, l’enfant acquiert de l’assurance et fait preuve de qualités plus profondes, comme la sympathie, la compassion, la résilience, l’affirmation de soi et l’empathie.
À cet âge :
  • il commence à montrer une plus grande gamme d’émotions parce qu’il est en train de construire sa personnalité;
  • il peut avoir des sautes d’humeur et adopte certains comportements agressifs comme mordre et frapper;
  • il se préoccupe des autres;
  • il montre qu’il a peur, mais il est capable de se calmer lorsqu’on le réconforte;
  • il est tiraillé entre son besoin d’autonomie et sa dépendance à certaines choses;
  • il défie les personnes de son entourage (parents, éducatrice, etc.), par exemple en sautant sur son lit même s’il sait que cela n’est pas permis;
  • il se méfie toujours des adultes qu’il ne connaît pas, mais il peut accepter de jouer avec un inconnu pourvu qu’une personne de son entourage soit présente.
Rappelez-vous que les enfants ne se développent pas tous au même rythme dans tous les domaines. L’information sur ce site web est conçue pour être générale. Si le développement de votre enfant vous préoccupe, le mieux est de consulter son médecin.
Au cours des prochains mois, il commencera à :
  • exprimer des émotions dites « sociales » telles que la fierté, la honte et la jalousie;
  • utiliser certains mots à profusion, comme « non », car en s’opposant l’enfant apprend à connaître ses limites et celles de son environnement;
  • partager en offrant par exemple des morceaux de sa nourriture à un autre enfant;
  • reconnaître la routine et l’horaire de la journée et sera mécontent lorsqu’un changement surviendra, car il aime les choses prévisibles;
  • se montrer à l’aise ou apeuré selon les circonstances. Par exemple, il pourra avoir peur du noir.

Comment l’aider à progresser?

Votre enfant a une personnalité unique qui se développera à son propre rythme. Mais vous pouvez contribuer à favoriser ce développement en mettant en pratique l’approche parentale Réconforter, jouer et enseigner. Cette approche a été conçue pour s’intégrer facilement à votre routine quotidienne. Adapté à l’âge actuel de votre enfant, le tableau ci-dessous vous donne des exemples de petits gestes bénéfiques à son développement affectif.
Réconforter
Lorsque vous nommez ses sentiments en disant, par exemple : « Tu dois être triste, puisque tu pleures! »,
votre enfant apprend les mots qui permettent de décrire ce qu’il ressent.
Lorsque vous lui proposez des moyens de réagir et que vous lui dites, par exemple : « Quand tu es en colère, viens me voir pour que je t’aide! »,
votre enfant se sent soutenu et rassuré de constater qu’il est possible de faire quelque chose.
Jouer
Lorsque vous lui chantez des chansons qui décrivent certaines émotions, comme Si tu aimes le soleil, frappe des mains,
votre enfant associe petit à petit des émotions à certains comportements.
Lorsque vous lui lisez des histoires qui traitent de différentes émotions et que vous en discutez simplement avec lui, du point de vue des personnages,
votre enfant comprend petit à petit ce qui peut rendre une personne triste ou joyeuse, ce qui peut la mettre en colère, etc.
Enseigner
Lorsque vous remarquez qu’il est contrarié et que vous intervenez pour l’aider à comprendre ce qu’il ressent,
votre enfant apprend qu’il peut compter sur votre aide.
Lorsque vous lui proposez plusieurs solutions pour l’aider à affronter ce qu’il ressent,
votre enfant adopte petit à petit des stratégies qui lui permettent de faire face à ses sentiments.

Je remercie le site internet "Naitre et Grandir.fr" pour ce superbe article.

Un livre pour accompagner les émotions
Avec mon fils de 22 mois, nous sommes entrain de découvrir le livre "La Couleur des Emotions" et il est très attentif lorsque nous le lisons. Les pages très interactives sont des pop up amusants. Il commence à comprendre se qui se passe dans son corps, surtout lorsqu'il se met en colère. Il me réclame cette histoire tous les soirs, avant de s'endormir, 2 à 3 fois de suite. Il écoute calmement et observe les pages qui s'ouvrent.
Sa page préférée est celle de la colère. Après l'avoir lu plusieurs fois, il aime ouvrir le livre et arriver directement à cette page pour l'observer et écouter le texte qui l'accompagne.
Merci à ce livre, et découvrons ensemble quelques de ses pages.






Emma Matelas : mon avis sur l'oreiller Emma

30 décembre 2018
- 4 minutes de lecture -


Il y a quelques mois, je vous ai donné mon avis sur le matelas de la marque Emma Matelas qui répond à tous les critères de confort, prônés par l'UFC Que Choisir. Je l'avais testé 30 jours avant de vous en parler, et cette literie de relaxation m'avait tellement conquise, que j'ai voulu alors, tester l'oreiller à mémoire de forme Emma Matelas.
Choisir un oreiller est aussi compliqué que de choisir son matelas. Bien dormir à un prix.

Introduction au confort de sommeil
J'insiste encore sur bien choisir son matelas avant tout, car oreiller et matelas, vont de paire. Lorsque j'ai dû changer ma literie et acheter mon matelas dans une autre enseigne, j'ai été très mal conseillée. C'est là que mes problèmes de dos et de cervicales se sont amplifiés. J'ai découvert Emma Matelas grâce au fameux magazine, de consommation, qui est franc et loyal, et surtout bien plus qualifié que les vendeurs de matelas. Grâce à lui je peux faire le bon choix. Il m'a sauvé la santé !
J'ai retrouvé un bon confort, allongée sur le dos, le ventre ou le côté et mes douleurs au dos se sont estompées car ma colonne vertébrale est mieux maintenue grâce à ce matelas à mémoire de forme. Reste maintenant à trouver le bon oreiller mais retourner en magasin de literie me refroidi toujours. J'ai alors tenté ma chance chez Emma Matelas pour redevenir un dormeur qui retrouvera un bon sommeil chaque nuit pendant de longues années.

A la recherche d'un oreiller maxi confort pour protéger ma nuque et mes cervicales, découvrez mon avis sur ce coussin personnalisable.

L'oreiller Emma
C'est un oreiller à mémoire de forme conçu pour dormir, dans n'importe quelle position, grâce à la combinaison innovante, de trois épaisseurs ajustables, pour un soutien et une répartition optimale de la pression.


Les atouts de l'oreiller Emma
- Réversibilité
Nous pouvons choisir notre côté préféré selon le degré de fermeté de l'oreiller à mémoire de forme :
Le côté moelleux qui laisse la tête s'enfoncer doucement et le côté de maintien qui offre une fonction de maintien pour la tête et la nuque pour un sommeil réparateur. Plutôt bien pensé et ergonomique.

- Réglable en hauteur
Cet oreiller à mémoire de forme, épais, propose de décider de la hauteur qui nous convient le mieux, en fonction de notre type de position de sommeil. Nous pouvons enlever 1 ou 2 épaisseurs pour réduire la hauteur et la fermeté.

✨ Pour ceux qui dorment sur le côté : garder les 3 épaisseurs.
Etant donné que c'est la position dans laquelle il y a la plus grande distance entre la tête et les épaules, distance qui doit être comblée, Emma Matelas recommande de garder pour cette position, les 3 couches de mousses, et de définir quelle est celle du dessus qui nous convient le mieux.

✨ Pour ceux qui dorment sur le dos : enlever l'épaisseur du milieu.
Emma Matelas nous recommande d'utiliser, deux des trois couches, tout en étant libre de choisir le sens qui nous convient le mieux, pour la couche supérieure.

✨ Pour ceux qui dorment sur le ventre : enlever 2 épaisseurs. Nous pouvons alors choisir entre la bleue ou la blanche en fonction de notre besoin.



Les épaisseurs de l'oreiller Emma
L'épaisseur bleue, en mousse hypergel doit apporter du soutien au niveau de la tête. Cette couche devrait permettre de réduire les douleurs au niveau des cervicales.
La couche du milieu est la couche ferme qui doit nous soutenir quelque soit la façon dont on pose la tête. Elle doit apporter la contre pression nécessaire au maintien idéal.
L'épaisseur blanche est en mousse visco-élastique qui doit répartir la pression de manière idéale. Ce matériau est, comme Emma l'indique, son secret pour un confort optimal.



La housse de l'oreiller Emma
La housse de l'oreiller à mémoire de forme Emma a une finition idéale grâce à son action thermorégulatrice. La housse est lavable jusqu'à 60 degrés. La fibre de la housse de l'oreiller à mémoire de forme Emma, respirante, ajuste le climat de sommeil.
Le positionnement ciblé de la fermeture éclaire permet de retirer facilement les épaisseurs de mousses, ou d'enlever la housse pour la nettoyer ou bien de laisser les mousses respirer.
J'aime beaucoup la matière en nid d'abeille qui est très confortable.


Et toujours comme pour le matelas : 100 nuits d'essai
Parce qu'un oreiller ne se choisi pas n'importe comment. Parce que nous ne pouvons pas décider en 10 minutes si l'oreiller nous plaît ou non. Comme pour son matelas, Emma Matelas nous offre aussi la possibilité de tester l'oreiller, pendant 100 nuits, afin de bien prendre le temps de se faire un avis, pour bien dormir. Tester à la maison sans risque c'est super, car s'il ne nous plaît pas, le retour est gratuit et le remboursement total est garanti.

Un inconvénient : la taille de l'oreiller Emma
Comme vous pouvez le voir sur la photo, ci-dessous, en installant mon oreiller Emma sur le matelas (taille 140/200), je n'ai rien dit à mon mari pour voir sa réaction en allant se coucher à côté de moi.
Lorsqu'il est venu se coucher, il a trouvé que je prenais beaucoup de place dans le lit. Ensuite, il a remarqué que ce n'était pas moi mais mon coussin. Ca l'a beaucoup dérangé.
Je remarque aussi que la largeur est beaucoup trop importante pour les matelas de taille standard, car on ne peut pas en mettre 2, sans qu'ils dépassent de chaque côté.
La taille de l'oreiller est 70/40 et même si 70 x 2 fait 140, il n'y a plus d'espace entre les 2 oreillers et je trouve cela désagréable.
De plus, je n'ai trouvé aucune taie de cette dimension, pour pouvoir protéger mon oreiller à mémoire de forme Emma. Dommage que les commerçants n'en font pas, mais il est vrai que c'est une taille hors du commun.


Mon avis sur l'oreiller Emma Matelas
Je l'ai testé pendant 30 jours, et cela m'a suffit pour me faire un avis final, comme pour le matelas.

Je suis une personne qui bouge énormément la nuit, donc qui a besoin d'un oreiller qui s'adapte à mes 3 positions : je m'endors sur le côté, puis je me place sur le dos et le matin je me réveille sur le ventre.

J'ai commencé mon test avec les 3 épaisseurs en m'endormant sur le côté. La nuit, j'ai beaucoup bougé et j'ai eu très mal aux cervicales car cela me tirait dans la nuque. Alors je l'ai retourné pour essayer l'autre face. Mais après plusieurs heures de tentative d'endormissement, je l'ai ôté au milieu de la nuit pour remettre mon oreiller de base (pas très ergonomique au passage).
Puis, j'ai décidé d'enlever une couche : la couche du milieu afin de m'endormir sur le dos. Mais, j'ai eu tout de même des tensions qui se sont créées au fur et à mesure de mon endormissement. Je l'ai retourné pour tenter d'essayer l'autre face mais rien en vain. Petit à petit mon agacement devenait plus fort.
Alors pour finir, j'ai essayé de m'endormir sur le ventre avec une seule couche. Que ce soit la couche bleue ou la couche blanche, aucune des 2 ne m'a convenue et je n'ai pas réussi à m'endormir sur le ventre.

Torticolis après torticolis, mon avis était tout fait au bout de 30 jours. J'ai alors contacté le service client d'Emma Matelas (parce que oui, je suis cliente, ce n'est pas un partenariat), pour leur dire que je souhaitai mettre un terme à ma période d'essai.
Ils m'ont alors envoyé un bon de retour que j'ai collé sur le carton d'emballage de l'oreiller et je l'ai rapporté à mon bureau de poste.

A ce jour, je suis toujours à la recherche de l'oreiller qui changera mes nuits.


Avez-vous déjà testé l'oreiller Emma ?
Si oui, vous a-t-il convenu ?
Si non, le testeriez-vous ?

Lire aussi :

Hygiène bébé : 4 conseils contre les toxiques

24 décembre 2018
- 3 minutes de lecture -


Aujourd'hui, nous nous soucions beaucoup plus de la composition des produits, que nous utilisons, et encore plus ceux destinés aux nourrissons. Le sujet sensible sur les perturbateurs endocriniens est toujours d'actualité, sur la toile ainsi que celui des couches. Voici quelques règles simples qui permettent de limiter l'exposition des bébés aux ingrédients à risque présents dans les produits d'hygiène et de soin présenté sur le site 60 millions de consommateurs. 
NB : ce n'est pas mon texte mais un article du magasine que je relaye ici car j'ai trouvé pertinent de vous le partager.

Limiter les produits au strict nécessaire

Plus le nombre de produits appliqués sur la peau d’un bébé est élevé, plus l’enfant risque d’être exposé à des substances à risque. C’est pourquoi, en matière d’hygiène du nourrisson, il convient de se limiter au strict nécessaire.

La couche est incontournable, en privilégiant les références sans parfum, lotion ou crème pour ne pas accroître le nombre d’ingrédients cosmétiques avec lesquels le bébé est en contact. Et pour lui assurer une hygiène de base, l’utilisation d’un produit lavant peut également s’avérer utile.


Mais selon des études récentes, au quotidien, en moyenne, ce ne sont pas deux mais six produits d’hygiène qui sont appliqués sur la peau d’un enfant de moins de 3 ans ! Il s’agit d’un nettoyant cheveux et corps, d’un lait hydratant pour le corps, d’une eau lavante pour le siège, de lingettes, d’une crème pour le siège et même d’une eau de toilette…

Pas sûr que ceux-ci se justifient pleinement. Avant de démultiplier les produits appliqués sur la peau d’un bébé, il est préférable de prendre conseil auprès du médecin.

Minimiser le nombre d'ingrédients

Mieux vaut opter pour des produits incorporant peu d’ingrédients. Cette règle permet souvent d’écarter les substances les plus à risque, comme l’illustre l’exemple des liniments. La recette d’origine de ce produit d’antan remis au goût du jour ne contient que deux ou trois ingrédients : de l’huile (d’olive, généralement), de l’eau de chaux et un stabilisant.


De plus, à partir d’une liste d’ingrédients réduite, il est plus facile de repérer les substances indésirables. À écarter en priorité : 

- le phénoxyéthanol (conservateur soupçonné de toxicité),

- le sodium lauryl sulfate et l’ammonium lauryl sulfate (tensio-actifs très irritants),

- l’alcool (solvant et conservateur très irritant).


Bannir les parfums

Un enfant n’a pas besoin de « sentir bon ». Surtout quand on sait que beaucoup de molécules parfumantes sont potentiellement allergisantes. Pourtant, les parfums sont omniprésents dans les produits destinés aux nourrissons.


On les retrouve dans les couches comme dans les lingettes, les produits lavants, les produits hydratants ou destinés au siège. Heureusement, dans chaque catégorie, il existe des produits sans parfum. À privilégier, évidemment.



Ne pas se fier à la notoriété des marques

Des références de grandes marques telles que Nivea et Mixa pour les produits d’hygiène, Lotus pour les couches, figurent parmi les produits dont la composition est la plus critiquable selon notre étude détaillée. Preuve qu’il ne faut pas acheter les yeux fermés en se fiant à la seule notoriété de la marque.


Attention aussi au fait qu’une marque donnée peut vendre à la fois des produits irréprochables… et d’autres peu recommandables. C’est la raison pour laquelle les experts de 60 Millions ont étudié les compositions précises de chaque produit. Les parents et les professionnels de la petite enfance n’ont plus qu’à faire leur choix.

Credit photo : pixabay

Mon avis sur le Gommage Corps Eclat d'Absolution

9 décembre 2018
- 3 minutes de lecture -


Absolution m'a convaincue avec à sa crème réparatrice regard et me voici à tester pour mon Vanity Idéal, le Gommage Corps Eclat.
Vous allez découvrir mon avis sur ce produit soin.

Le Gommage corps éclat*



La sensorialité
Pour ce gommage, la texture est lisse.
Le gain est si fin que le gommage est un réel plaisir car il est non abrasif.
Nous pouvons utiliser le gommage Corps Eclat, mouillé ou à sec. Je l'ai essayé sur peau sèche et sur peau mouillée et j'ai apprécié les 2 techniques, avec une petite préférence pour l'utilisation à sec, car je sens mieux les grains.
Sur peau mouillés, le packaging est un peu glissant.

L'efficacité
Ce gommage corps m'a rendu la peau douce et parfaitement bien nettoyée.
J'ai ensuite pu appliquer mon huile nourrissante qui a pu mieux pénétrer dans ma peau après ce gommage tout en douceur.

Mon conseil d'utilisation
Je vous conseille d'appliquer le gommage corps à sec, car nous risquons de mettre de l'eau dans le pot, et la texture devient, alors, blanchâtre.

Mon avis final sur le gommage Corps Eclat d'Absolution ?
Je recommande, ce gommage Absolution, à toutes les femmes, notamment à celles qui ont la peau sensible et réactive.

Le plus Ecolo du produit
Il est apprécié pour ses particules 100% naturelles, issues de la Rhylite Volcanique (poudre de lave) qui ne salit ni l'eau ni les nappes phréatiques.
Quand une marque prend soin de notre jolie planète tout en prenant soin de notre peau, forcément je suis fan !
(cf : mon vanity idéal)





La marque Absolution 

C'est une marque qui est engagée pour la santé de notre peau. Isabelle Caron, fondatrice d'Absolution souhaite offrir de beaux et bons produits bios pour obtenir un jolie peau.
C'est en septembre 2009 que la marque voit le jour et nous fait découvrir des produits à son image avec un niveau très fort en matière d'efficacité mêlé à un design travaillé. 
Des compositions totalement transparentes pour des produits avec plus de 99% d'origine naturelle dont 50% minimum bio.
Les soins sont certifiés Ecocert Greenlife et Cosmos Organic.

Absolution, est aujourd'hui, une gamme complète de produits pour le visage, pour le corps et s'est même lancé récemment dans la conception de maquillage en collaboration avec le maquilleur des stars, Christophe Danchaud.

tombe la neige

Les idées SoAddict continuent sur You Tube
Les idées soaddict