Top Social

Image Slider

En avant vers 2021

9 janvier 2021

 - 2 minutes de lecture -



Je voudrais avant tout, vous souhaiter une belle nouvelle année qui est l'occasion de recommencer de beaux projets, de faire un reset et le point sur ce qu'on a envie de faire dans notre vie.

Vers l'inconnu après 2020 ? Vous avez peur ? D'un premier abord, j'ai voulu mettre cette photo qui illustrait mon premier sentiment sur 2021, de façon amusante, mais finalement, est-ce que le pire nous ne l'avons pas déjà vécu en 2020 ? 

Je me dit alors que cette nouvelle année ne sera que meilleure. J'avance au jour le jour et je prends la vie comme elle vient, et c'est bien mieux comme ça.

Alors, bienvenue à toi, 2021 !

2020, la tumultueuse

29 décembre 2020

 - 2 minutes de lecture -



Voila enfin cette fameuse année qui se termine. Lorsque je vous ai posté mon article sur le bilan 2019 et mes objectifs de 2020, j'étais loin d'imaginer que le tumulte allait entrer dans nos vies. Il y a des années plus mouvementées que d'autres et j'avoue que celle-ci a été vraiment compliquée.

Cette année là, avait commencé en janvier avec la grippe pour mon fils, puis nous. En février, mon fils a attrapé une bronchite pneumopathique bilatérale et pour moi une série de malaises inexplicables après analyses (devant ma belle mère qui s'est inquiétée, devant mon fils qui a éclaté en sanglots, devant ma collègue qui a rit comme jamais et moi aussi j'ai ris parce que j'avais l'habitude et que je connaissais bien ces malaises). C'était très embêtant mais c'est passé comme c'est venu. Peut-être le stress ? Qui sait. 

Puis en mars, nous étions tous les trois remis sur pieds, pour sortir prendre l'air, voir enfin du monde, aller à la piscine, et vous le savez bien, ce fut un grand raté !

Il a y eu... le confinement ! Cette chose que nous n'avons jamais connue. Nous avancions, petit à petit, dans l'inconnu face aux nouvelles du chef de l'état. Toutes nos vies ont été boulversé.

Apprendre à vivre autrement, à vivre confiné, à vivre masqué, à compter le nombre de personnes dans les magasins et faire la queue dehors. 

Voilà un début d'année tumultueux. 


Mais ce que j'ai particulièrement apprécié, c'est la mise en place du télétravail.



Mes objectifs de l'année 2020

Je l'avais commencée pleine de convictions et de bonne volonté mais il y a certains objectifs que je n'ai pas réussi a atteindre. Je vais tout de même les réitérer car cela est vraiment important pour mon bien-être.


- Eliminer les mauvaises choses / trier la maison :

Vider la cave, trier et réorganiser mes tiroirs de commodes et de cuisine, étaient mes tâches favorites pendant le confinement. J'ai aussi transformé ma façon de faire le ménage et je vais continuer dans cette optique. 

Ma route vers le green continue.



- Refaire un peu de sport :

J'avais commencé l'année avec l'application Fizzup, mais au final, je me suis laissée aller. J'avais d'autres choses à faire et le temps à passé... et Oh ! nous sommes déjà en décembre !


J'ai dû tenir 3 mois. Je pense vraiment que le sport n'est pas pour moi, mais je vais tout de même le remettre dans mes objectifs 2021.




- Lire plus souvent :

J'ai trouvé en cette fin d'année un style que j'aimerai vraiment adopter et vous en parler dans un futur article : le style Kinflok et l'art minimaliste. J'aimerai acheter le livre "The Kinfolk the home", un livre en anglais, que je ne lirai pas mais que je contemplerai. Il contient de magnifiques photos sur le sujet.

J'aimerai aussi acheter le livre "Désencombrez-vous" car il détient la clé pour garder une maison rangée et ne plus accumuler des objets inutiles.

J'ai acheté aussi le livre "Minimal" à la librairie du Quebec à Paris (par correspondance) sur le zéro déchet et les photos sont vraiment jolies.



- Déconnecter des réseaux sociaux :

Je ai encore réfléchi a réduire la cadence de publication de mes articles par mois mais au final, j'ai décidé de ne plus me mettre la pression et de publier selon mon envie, ma disponibilité pour vous proposer du contenu plus ciblé et de qualité. 

J'aimerai vous parler du style Kinfolk et du minimalisme mais il faut encore que je réfléchisse à comment développer l'article, et ce n'est pas une mince affaire.

J'aimerai aussi vous présenter ma nouvelle routine soin du visage green mais je dois aussi réfléchir à la mise en scène des produits (que j'ai déjà tenté mais elle fut un échec).

Avec cette décision, mes projets d'articles prendront alors plus de temps.




Et vous, avez-vous réussi à atteindre vos objectifs ?

Comment voyez-vous 2021 ?


Lire aussi :

40 ans, vous voilà !

11 décembre 2020

 - 3 minutes de lecture -



2020, je t'attendais avec impatience ces dernières années. Je t'attendais pour fêter ce grand jour avec tous mes proches et mes connaissances. Je m'attendais peut-être à une fête surprise comme celle que l'on avait organisé aux 40 ans de ma maman ? Mais si on s'y attend, ce n'est plus une surprise, me dira-t-on. Mais j'avais envie de marquer le coup avec des ballons et des cotillons dans une grande salle.

Mais toi, 2020, tu en auras décidé autrement, et tant pis. Je fêterai mes 40 ans confinée, en comité restreint.


Les quarante ans pour moi, sont un cap de maturité. Je me sens encore mieux dans mes baskets qu'à 30 ans. C'est étrange à dire, mais à 30 ans je me sentais déjà mieux dans mes baskets qu'à 20 ans. Mais là c'est encore différent. Je trouve que la quarantaine est un chouette passage.


Quand je relis mon article sur mes 35 ans, je ris de moi-même, car en 5 ans tout à changé, car je n'avais pas envie de passer la barre des 40 ans.


Je vous raconte ce que sont devenus les 40 ans d'aujourd'hui, grâce au magazine Marie-Claire et vous parle de ce shooting de folie plus bas.



La fleur de l'âge

Plus que jamais, avoir 40 ans, c'est la fleur de l'âge pour les femmes, qui après avoir passé 10 ans à essayer de se construire, prennent enfin le temps de profiter. 40 ans, c'est le nouveau 30 ans, confirme le magazine Marie-Claire.


A l'époque, nos 40 ans rimaient avec famille nombreuse, boulot et vie bien tranquille sur le chemin de la maturité, désormais 40 ans ressemble à tout autre chose.




Le shooting

J'avais envie d'immortaliser ce jour particulier avec un petit shooting dans un parc. Je devais le réaliser avec ma nouvelle amie Marine mais le destin en a décidé autrement (ce n'est que partie remise) et c'est ma super soeur qui a pris le relais sans hésiter.


Cela faisait longtemps que je n'avais pas shooté ainsi et nous avions partagé de sacrés fous rires avec cette histoire de confettis qui me faisaient peur à ouvrir, comme si j'allais sauter à l'élastique. Ah ben oui, à 40 ans on peut avoir peur encore de certains trucs, haha.





La femme de 40 ans, aujourd'hui

Il y a vingt ans, la quarantaine était l'entrée dans la vieillesse, nous attendions tranquillement de devenir grand-mère.
Mais aujourd'hui, la femme de 40 ans se sent encore belle, jeune et, cerise sur le gâteau, elle s'est débarrassée de tous ses complexes.
La vie lui appartient. Elle a profité de sa trentaine pour construire son foyer, s'installer dans sa vie professionnelle, apprendre à gérer les deux.
A 40 ans, elle est enfin rodée.
Elle a compris les rouages du système et elle n'est qu'à la moitié de sa vie, nous explique Serge Hefez, psychiatre et psychanalyste. 




La Middle Life Crisis

On a passé les galères pratiques de la trentaine à s'installer, gagner sa vie, jongler entre boulot et enfant sans pour autant connaître encore les angoisses existentielles de la cinquantaine.

En effet, avant, la "middle life crisis" (crise du milieu de vie) se faisait vers 40 ans pour les femmes, mais désormais, c'est plutôt vers la cinquantaine qu'elles envoient tout balader.


A 40 ans, libérée de la pression parentale, des galères professionnelles... on s'affirme, et on ose !

C'est l'image de la quadra décomplexée, qui bosse, a payé sa maison et a conservé l'envie de faire des soirées pyjamas avec ses copines.

C'est le bon moment pour : profiter de ce qu'on a, sortir et penser à soi, raconte le magazine Marie-Claire.




Le point de mes 40 ans

✨ J'ai un enfant de 4 ans.

✨ J'ai une maison à la campagne.

✨ Je passe petit à petit à la consommation green et zéro déchet.

✨ Je fais attention aux produits cosmétiques que j'utilise. 

✨ J'ai des boulots sympas (salariée dans une micro crèche et salariée de particuliers employeurs) et du temps pour mon fils, après le travail et l'école.

Je pense qu'à mes 40 ans, j'ai enfin trouvé un équilibre dans ma vie, même si ce n'est pas toujours facile.




Et vous, vous voyez comment vos 40 ans ?

Comment avez-vous vécu ou vivez-vous vos 40 ans ?


Lire aussi :

Une grossesse à 35 ans

J'ai 35 ans aujourd'hui

Kidroom

29 novembre 2020
- 3 minutes de lecture -





















La chambre de mon fils a bien changé, après l'avoir réorganisé, avec l'aide d'Olivia, du site Home Flow. Elle est plus accessible pour développer l'autonomie. Je vous invite donc à aller voir mon article avant/après Montessori : ICI.

Les couleurs de la chambre

J'ai voulu apporter à cette chambre, un nouvel univers, en matière de décoration. J'ai choisi des couleurs douces et des tons neutres. Nous avons ôté les stickers noirs et les objets aux couleurs agressives. C'est alors que le blanc, le vert, le gris et surtout le bois se retrouvent pour laisser une aspiration à la nature, à la forêt et à davantage de quiétude.

Les tissus pour la chambre

J'ai énormément été inspirée par ce lit cabane, qui a laissé place à la liberté de mouvement. Il m'a permis aussi de créer une note de "forêt" grâce à sa matière encore brute.

La touche finale "forêt" est avec cette parure de drap, Garbo and Friends, pour qui j'ai eu un coup de foudre absolu. C'est juste le motif parfais pour mon fils. Il adore se blottir sous sa couette et chercher les petits écureuils présents sur le tissus.

J'ai complété cette parure avec un tissu particulièrement doux et agréable : la gaze de coton. Son drap housse et son édredon de la gamme Kumla, de La Redoute Intérieur, sont juste splendides et de confortables. Ils garantissent l'absence de substances nocives ou pouvant représenter un risque pour la santé grâce au label standards 100 by Oeko-Tex.

Une jolie carte du monde en tissu Rose In April et un tapis de jeux Oyoy ont fait leur entrée depuis Noël, de jolis cadeaux de la part de ses tantes Laure et Lydia.

La lampe veilleuse pour la chambre

La pièce maitresse de cette chambre est cette veilleuse lapin nommé Miffy de la marque Mrs Maria. Cet objet est assez cher mais je vous avoue qu'il est vraiment indispensable. La lampe est allumée toute la nuit en mode veilleuse. Elle possède une télécommande qui est génial. Nous pouvons gérer à distance l'intensité de la lumière. Pour lire, pour jouer et pour dormir, c'est la lampe qu'il faut à toutes les chambres d'enfants et pour longtemps.

Les meubles "Montessori" pour la chambre

Son armoire s'est transformée en dressing ouvert avec quelques peu de ses vêtements pour que notre fils puisse être autonome en matière d'habillement. Le reste de ses affaires se trouvent dans une commode, dans notre chambre à coucher. J'alimente régulièrement son dressing sans le surcharger.

Sa bibliothèque reste la même avec ces 2 petites étagères Ikea. Les livres changent en fonction de son intérêt et restent au nombre de 4.

Une chambre douce d'enfant

Cet univers doux, poétique et paisible est juste ce qu'il fallait, dans la chambre de mon fils, afin de laisser place à ses nouvelles séances de jeux.

tombe la neige

Les idées SoAddict continuent sur You Tube
Les idées soaddict