Image Slider

Halloween Pumpkin

22 octobre 2021
- 3 minutes de lecture -


Après avoir découvert sur le blog, notre première soirée d'Halloween, j'ai décidé de réaliser, pour la première fois, mon "Halloween Pumpkin" pour vous proposer un tuto tout simple, après m'être lancée à l'aveugle. Pour tout vous avouer, je n'y connais rien en citrouille.

Dans un premier temps, je suis allée en magasin alimentaire (Aldi pour tout vous avouer) et je suis tombée, par un pur hasard, sur cette citrouille nommée Courge d'Halloween ; une variété spéciale qui nous permet de la découper.

J'avais, quelques jours avant, trouvé un kit spécial de sculpture de citrouille, en magasin de fêtes. 


Je me suis lancée un peu vite car après coup, j'ai réalisé que j'avais loupé des étapes, afin de bien la conserver. Je vais tout vous dire pour que vous puissiez la réaliser bien mieux que moi, suite après mon expérience.

4 étapes essentielles mais simples à réaliser même s'il faut un peu d'huile de coude : 
- Nettoyage de la citrouille
- Découpage du chapeau
- Vidage de la chair
- Réalisation du visage de la citrouille

Venez avec moi, je vous emmène à la découverte de ma création.



Nettoyage de la citrouille

Savonnez la citrouille avec de l'eau et du savon de Marseille pour éviter de faire pénétrer des bactéries à l'intérieur lors du découpage, ce qui évitera qu'elle pourrisse trop rapidement.


Découpage du chapeau

Prenez un gros couteau de cuisine ou de boucher et plantez-le sur le chapeau pour découper tout autour de la tige, de sorte à créer une ouverture.




Vidage de la citrouille

Techniquement, j'ai utilisé la petite pelle du "Pumking Carving Kit" mais elle ne raclait pas assez la chair.
J'ai pris une cuillère à soupe qui a fait le job.



Réalisation du visage de la citrouille

Je me suis armée d'un feutre pour vitres mais je vous le déconseille. J'en avais partout sur les mains pendant la manipulation de la citrouille.
Préférez un stylo ou un feutre permanent.
Concernant le modèle, je l'ai fait à main levée, en prenant comme modèle une citrouille en résine, que je possédais déjà.

Ensuite, je me suis munie de la mini scie du kit pour découper les contours noirs.

C'était assez compliqué dans le sens où il fallait appuyer assez fort et je tordais souvent la scie.

Mon fils voulait aussi me donner de l'aide mais cette activité n'est pas du tout adaptée pour les enfants malgré qu'elle soit très attractive.

C'était assez frustrant pour lui.
Il a tout de même un peu scié pour le fun et ça lui a beaucoup plu. 



Les étapes étant terminées, je vous conseille de la badigeonner d'huile végétale et de la conserver au frigo jusqu'à la soirée du 31 octobre.
La citrouille, une fois découpée, ne pourrit pas avant 1 semaine.

Vous pouvez placer à l'intérieur une bougie chauffe plat mais ne laissez pas le chapeau dessus car il risque de bruler. Moins écolo, on peut opter pour la bougie ou une led à pile.


Avez-vous envie de tenter cette expérience pour Halloween ?


Si oui, n'hésitez pas à poster votre résultat 

sur Instagram avec le hashtag

#so_addictdecitrouille


Lire aussi :

Notre première soirée d'Halloween

Crêpes Party

Notre première galette des rois maison 


Voyage en ménopause artificielle, 1 an après : mon témoignage

15 août 2021

 - 5 minutes de lecture -




C'est l'histoire d'une famille pas comme les autres, c'est ma famille, c'est mon histoire et je décide de sortir de l'ombre aujourd'hui, pour vous sensibiliser, pour prendre soin de vous, parce que nous ne sommes jamais à l'abris. 
J'ai pris soin de moi à l'approche de mes 40 ans et je vous raconte mon histoire, mon voyage en ménopause artificielle.

Préambule

Je m'appelle Sophie, j'ai 40 ans et je suis porteuse de la mutation génétique BRCA1, celui du cancer des ovaires et du sein.
C'est ce gène qui a emporté avec lui, ma maman Lydie, à ses 50 ans, à la suite d'un cancer des ovaires.

Ma maman a 4 soeurs :
Sa 1ère soeur a contracté un cancer du sein, puis 
sa 3ème soeur, un cancer des ovaires, 
sa 2ème soeur, un cancer du sein,
quant à sa 4ème soeur, elle a été épargnée.

Elles sont toutes porteuses du gène BRCA1.

C'est vraiment triste de dire cela, mais grâce à elle, nous avons pu avoir la chance de détecter cette mutation. Nous avons eu la chance de nous faire tester génétiquement par le biais de l'une de leur cousine, atteinte, elle aussi. Le départ de cette enquête doit commencer sur un sujet atteint et vivant. 
Cette enquête génétique a donné des résultats hors du commun. 

Je suis porteuse de la mutation du gêne BRCA1.

Un protocole est alors mis en place pour toutes les femmes de ma famille s'étant faites testées et révélées positives à la mutation : IRM des seins, échographie et mammographie + échographie des ovaires tous les ans ; j'avais 32 ans environ.
J'enchaîne depuis ce jour là, ces examens.
Avec l'avancé de l'âge, le protocole évolue et nous propose alors l'ablation des seins avec reconstruction immédiate (mastectomie reconstructrice) ainsi que l'ablation des ovaires.

Introduction

La ménopause artificielle est l'arrêt des fonctions ovariennes et des cycles menstruel suite à un traitement médicamenteux ou chirurgical ou à une maladie. Elle peut être réversible (après un traitement contre l'endométriose, par exemple) ou non. 
La mienne est irréversible.  

Le moment de ma décision

A l'aube de mes 40 ans (39 ans 3/4), j'ai décidé de réaliser l'ablation des ovaires pour me sauver la vie, pour sauver la vie psychologique de mon fils. 

Chaque mois, à l'arrivée de mes cycles menstruels, cette situation devenait assez anxiogène, mais je n'étais par pour autant, prête à passer le cap de la décision.
C'est en échangeant avec ma cousine, qui elle aussi est porteuse de ce gêne, que le déclic est arrivé. 
"Oui tu as raison" lui ai-je répondu. 
Et c'est ensuite que j'ai pris contact avec ma gynécologue pour déclencher l'opération en août 2020. 

Merci Florianne !! 
Vous pouvez d'ailleurs découvrir ici, son témoignage sur son voyage à elle : la mastectomie bilatérale préventive avec reconstruction immédiate.



Mon appréhension sur la ménopause artificielle

Il y a beaucoup de symptômes en ménopause notamment la dégénérescence du cerveau.

J'avoue vraiment que j'avais peur d'oublier. D'oublier tous les moments passé avec mon fils, de ne plus savoir ce qu'il s'était passé par le passé. De ne pas réussir à lui raconter ses anecdotes étant petit dans quelques années.

Mais finalement, les spécialistes de mon CHR m'ont rassurés et petit à petit, j'ai pris confiance.


L'opération

Lundi 24 août 2020, je rentre au CHR Metz-Thionville, entourée de Docteur Laure-Emilie Rebstock, gynécologue spécialisée qui prend en charge les patientes atteintes de cancers gynécologiques.

Je tiens à préciser pour les personnes de mon secteur, que cette gynécologue est vraiment adorable, à l'écoute des femmes, de nos appréhensions etc.


Je descends au blog opératoire avec l'infirmière de l'étage, sereine, contente d'avoir fait ce choix. 

Cette opération s'effectue en chirurgie ambulatoire (arrivée le matin et départ le soir même), sous anesthésie générale par coelioscopie.

Je me réveille quelques heures plus tard, bien, sans douleurs, je me sens bien.

Ma gynécologue, chef du service des gynécologues du CHR vient me voir et me féliciter pour mon courage.


De retour chez moi, cela ce passe bien. Pour la première nuit, mon conjoint a dû me surveiller. C'est comme ça pour chaque opération sous anesthésie générale en ambulatoire.



L'expliquer à mon fils

Le premier mois ce passe très bien sauf que mon fils se place toujours à des endroits douloureux de mon ventre. 

Je lui explique alors que j'ai dû faire enlever ma fabrique à graines de vie pour ma santé. 

Il aimait auparavant savoir d'où il venait et je lui avait donc acheté le livre docu : La naissance de Fleurus, qui est d'ailleurs très bien fait pour expliquer aux petits comment ils ont été conçu.

Pour lui, j'ai mis chaque jour, des mots sur ce que je traversais, à l'appui de ce livre.


Comme le dit si bien ma cousine Florianne dans son témoignage, je reprends ses mots en parlant de mon cas : "c'est 1 mois après que j'ai dû apprivoiser ce nouveau corps et vivre plus sereinement en n'ayant plus la crainte de contracter le cancer des ovaires, celui qui a emporté ma maman et qui nous a fait tant de mal ces 10 dernières années.

Encore une fois les filles, un doute, on consulte, on ne laisse pas la maladie s'installer.

Je ne vivrai plus avec cette épée de Damoclès au dessus de ma tête."



Les bouffées de chaleur

Bien entendu, qui dit ablation des ovaires, dit ménopause artificielle, dit aussi absence d'hormones qui nous permettent de réguler notre corps.

Dans mon cas, le traitement de substitutif hormonal est à éviter tant que je n'ai pas fait la mastectomie préventive car il est source de cancer du sein pour les personnes porteuses du gène BRCA1. Mais le TSH, peut prévenir beaucoup d'effets secondaires de la ménopause.


Le symptôme majeur qui a pris le dessus est la bouffée de chaleur. 

Pendant 1 mois, je n'ai eu aucun symptôme, pas une bouffées de chaleur. Je me suis dis que la vie m'avait épargné de ce super effet secondaire.

Mais j'ai crié hourra trop vite.

C'est fin septembre que des sueurs nocturnes ont pris le dessus dans ma nouvelle vie de ménopausée précoce.

Je savais qu'il était possible de prendre un traitement hormonal à dose très faible par voie cutané et orale mais je me refusais car je voulais passer au dessus de ces bouffées de chaleur en me disant chaque jour " Ca va passer".

J'ai essayé les plantes pour me soulager comme Manhaé sans hormones. J'ai essayé l'acupuncture, mais rien en vain.


Au bout de 9 mois, j'ai craqué, je n'en pouvais plus, j'étais épuisée.

Epuisée de mes nuits chaotiques, de mes réveils nocturnes en sueur, et de mes journées à jouer au millefeuille (enlever et remettre mes vêtements toutes les 20 minutes).

Et bien sûr cela jouait fortement sur mon moral mais je me suis relevée à temps.


Mon traitement hormonal

Ici dans la région, les gynécologues ne sont pas vraiment spécialisés sur la ménopause. Après quelques recherches, j'ai eu la chance de découvrir qu'à la maternité du Grand Duché du Luxembourg, il y a une clinique de ma ménopause.

En tant que frontalière, j'ai pu me rendre sans contrainte, dans leur service spécialisé.

J'ai rencontré une gynécologue d'origine belge (adorable comme tout) qui m'a prise en charge dès la première consultation. Je suis ressortie avec mon petit traitement hormonal en poche.


Le matin

La gynécologue m'a conseillé de prendre Lenzetto, une solution pour pulvérisation transdermique délivrant une dose d'oestrogène. C'est vraiment super pratique à prendre par contre il y a une petite gymnastique à prendre en compte. Il faut le faire sur peau propre et attendre 1 h avant de se doucher. Donc si je prévois d'aller à la piscine, je dois prendre le traitement assez tôt pour lui laisser le temps d'agir.


Le soir

Pour le soir, il s'agit de comprimé à prendre par voie orale. Ce sont des capsules molles de progestérone : Estima Gé 100 mg.

Il faut le prendre avant de dormir, donc c'est souvent loin du repas et je dois me forcer à y penser vers les 22h30.


Ce traitement est à prendre simultanément et ne surtout pas oublier. Cela fonctionne comme une pilule sur 25 jours avec une pause de 5 jours, puis le traitement recommence. Et pour une durée maximale de 5 ans.



                                        
  
          

Il m'est déjà arrivée d'oublier le comprimé du soir ou même d'oublier le jour entier. Par contre si jamais je venais à oublier la dose du matin, je ne dois surtout pas prendre le comprimé du soir.

Je reprendrai alors le lendemain matin.


Avant de prendre ce traitement, il faut vraiment un examen complet, que j'ai passé à la clinique de la ménopause, des questions médicales, les antécédents, le parcours de soin etc.

Cet examen est nécessaire pour avoir accès au traitement avant et périodiquement en cours de traitement.


A ce jour, je ne prends ce traitement que depuis 3 mois. Les bouffées de chaleur sont devenues moins fortes et moins répétitives. Je pense qu'elles sont réduites de moitié. 


Ce chemin parcouru a été très difficile mais je vois le bout du tunnel même si cela me dérange assez au quotidien. Je dois continuer à apprivoiser mon nouveau corps associé aux bouffées de chaleur et faire attention à mon alimentation.


J'espère que mon témoignage va vous servir 

si jamais vous êtes amenées à traverser 

une période similaire à la mienne.



Vous pouvez laisser en commentaire 

vos ressentis et vos expériences dans ce domaine.


Bien à vous les filles, et n'oubliez pas

 on est toutes des Warriors !!!




Avec tout mon amour. Sophie.



Lire aussi :

2020, la tumultueuse

Le granola Maison

Mon avis sur Morphée, la box de méditation




Au milieu des coquelicots

16 juin 2021

 - 2 minutes de lecture -




Après les champs de blé, de lavandes et de tournesols, voici la découverte des champs de coquelicots. Des champs vraiment magiques visuellement parlant car en les découvrant en voiture j'ai été émerveillée, fascinée par cette grande étendue rouge de coquelicots.

Le coquelicot en définition

Le coquelicot est une plante herbacée annuelle, très abondante dans les terrains fraîchement remués à partir du printemps, qui se distingue par la couleur rouge de ses fleurs et par le fait qu'elle forme souvent de grands tapis colorés visibles de très loin.
Il est le symbole de la vie, de la plénitude et du bonheur. 
Il est le cousin de l'oriental pavot dont il ne détient pas les substances dangereuses. Notre joli coquelicot ne sait que soigner et apaiser. Le pavot est parmi les fleurs à la plus forte symbolique dans le monde.
Cette plante ne craint pas la sécheresse.


Le lieu des champs de coquelicots

C'est ce rouge profond, découvert sur le bord d'une route de campagne, à l'orée du village de Luttange (commune de Moselle - Grand Est) ne peut pas nous laisser indifférent. Je ne peux que remercier mon conjoint qui a découvert ces champs sur son chemin, en partant en balade sportive.


La mission shooting dans le champs de coquelicots

J'ai de suite donné la mission à ma soeur pour partir en shooting. D'ailleurs un shooting qui lui a réveillé son allergie au pollen. Elle a bravé le champs immaculé de coquelicots pour réussir à capturer des photos. Quel courage, vous auriez du voir. Merci encore à toi, ma soeur, celle qui part toujours dans mes folies de shooting.

J'avais prévu plusieurs tenues mais finalement seule ma robe blanche s'y prêtait.




















Robe H&M (old)
Chapeau H&M (old)
Collier Fabien Ajzenberg
Montre Daniel Wellington



Lire aussi :


Mon avis sur Morphée, la box de méditation déconnectée

6 juin 2021

 - 3 minutes de lecture -



Le soir dans mon lit, je suis toujours connectée aux ondes afin d'échapper au quotidien, mais voilà, c'est mauvais pour s'endormir.


Mais grâce à Morphée, j'ai pu découvrir leur box de méditation et de sophrologie pour l'aide à l'endormissement.


En tant que maman, j'ai été ravie de pouvoir recevoir ce cadeau parfait et original, de la part de Morphée et Hivency. De plus, je trouve que c'est le cadeau idéal et utile pour la fête des pères.


D'ailleurs avec le code promo "PAPAZEN", obtenez 10% de remise sur le site : morphee.co


Je vais vous faire découvrir ce que cette petite box réserve, qui est à coup sûr, un cadeau pour tous les papas et même les mamans.






Morphée 

Morphée est une box déconnectée qui contient plus de 200 séances de Méditation et de Sophrologie.

Ces séances s'écoutent le soir au coucher pour faciliter l'endormissement et même au cours de la journée pour se relaxer (par exemple en salle de pause avec vos collègues).

Les séances ont toutes été réalisées par des professionnels du sommeil.



Morphée, le nouveau compagnon de nos nuits

Morphée permet de s'endormir plus facilement, plus rapidement et de bénéficier d'un sommeil profond et réparateur.

Si j'ai un réveil nocturne, je peux écouter une petite séance pour m'aider à me ré-endormir. 

Je peux sélectionner à l'aide du livret fourni ou de façon aléatoire sur la box, les différentes séances proposées.

Je peux aussi choisir une voix féminine ou masculine, avec des séances, là encore, différentes, ce qui me laisse un choix vraiment énorme.

Les séances de 8 et 20 minutes, qui sont elles aussi différentes.


A la fin du livret, je peux noter mes séances préférées pour ne pas les oublier.






Morphée, un bel objet de décoration

Morphée possède un couvercle en bois de hêtre qui protège la box pendant le transport mais aussi qui sert de socle.

L'autonomie de la batterie de la Morphée Box est de 3h30 en "mode lecture" sur l'enceinte.

Le temps de charge complète de la Morphée Box est de 2h00 et lorsque le témoin lumineux est orange, cela signifie qu'elle est chargée.

Lorsque Morphée est en charge, le témoin lumineux clignote 3 fois. Lorsque que le témoin lumineux est rouge, cela signifie que la batterie est faible.


Les séances sont lues par Juliette Chêne et Marc Duquenoy et c'est l'agence Fritsch & Durisotti qui a créé le design de Morphée :

Petit boitier lowtech, "Morphée" a été imaginé en collaboration avec la start up éponyme pour aider celles et ceux qui en ont besoin, à s'endormir, à mieux dormir et à (re) trouver les clefs du sommeil.

Outil de bien-être, le boitier s'inscrit dans les attentes actuelles d'essentialité et d'épanouissement personnel.

Ses matériaux et sa symbolique soulignent sa promesse. Sa légèreté et sa compacité en font un compagnon de voyage à glisser dans son sac. (Agence Fritsch & Durisotti)






Comment fonctionne Morphée

Le boitier possède 3 clés dorées qui permettent de sélectionner différents menus.

La première clé permet de choisir le thème de la séance :

- Corps (balayage corporel)

- Respiration

- Mouvements

- Voyages (visualisations)

- Méditations rythmées


La deuxième clé permet de choisir la séance entre 8 possibilités :

Chaque thème contient 8 séances différentes détaillées dans le livret joint.


La troisième clé permet tout simplement de choisir la durée de la séance : 8 ou 20 minutes.


Nous pouvons sélectionner sur le chanfrein, la voix qui va nous guider : masculine ou féminine.








Pour conclure

J'aime énormément ce boitier aux 3 clés dorées. Morphée existe en version pour enfants, que je possède déjà (je ne manquerai pas de vous en faire un retour par ici), et que j'apprécie déjà utiliser.


Je peux donc comparer les deux et au niveau des voix, je préfère celle de la version pour enfant qui est moins directive et plus douce. Je pense que c'est une habitude à prendre, car je utilise depuis 6 mois mon petit Morphée et je viens seulement de découvrir Morphée version adulte.


J'apprécie, malgré tout, l'utiliser et notamment les musiques douces et les sons de la nature qui sont vraiment bien enregistrées.


C'est un objet que j'ai envie d'emmener partout lorsque je passe d'une pièce à l'autre, chez moi, et je l'utilise même dans ma salle de bain pendant ma toilette.


Ecouter le crépitement du feu de cheminée ou l'orage m'apaise lorsque je suis occupée à ranger la maison ou à cuisiner. 


Le petit point négatif pour ma part est l'aspect de la matière noire. Elle prend facilement les poussières et même si je frotte avec mon doigt, les pellicules qui volent sont attirées par la matière. Mais ça n'enlève rien à son charme, car cet objet, je l'adore.


Morphée est disponible au prix de 79,90 € sur le site de Morphée.co où vous pouvez écouter des extraits et découvrir les contenus en détails.


Vous pouvez aussi vous familiariser avec Morphée chez Nature et Découvertes en boutique.


Et pour couronner le tout, Morphée est disponible en 4 langues : français, anglais, espagnol et allemand et je trouve que c'est vraiment un plus non négligeable.




Connaissiez vous Morphée ?


Avez-vous envie de l'offrir pour la fête des pères ou pour vous-même ?



Lire aussi :

Kidroom

Le granola maison

Mon avis sur Le Petit Marseillais Bio



tombe la neige

Les idées SoAddict continuent sur You Tube
Les idées soaddict