Image Slider

Ma vision du minimalisme

6 juin 2022

 - 4 minutes de lecture -



Il y a 2 ans, à partir du moment où j'ai voulu changer ma routine soin visage et corps, à partir du moment où j'ai voulu mieux consommer, à partir du moment où j'ai commencé à faire attention aux compositions des produits cosmétiques, ménagers et alimentaires, et à partir du moment où j'ai voulu désencombrer ma maison, je me suis retrouvée, tout doucement, dans une démarche de minimalisme.


Il faut savoir que cela prend du temps, que cela se pense et se réfléchi. Comment entreprendre cette démarche et sous quelle forme ?

Le minimalisme est propre à chacun et je vais vous parler de mon minimalisme.

 

DISCLAIMER :

Je tiens à préciser que c'est ma vision du minimalisme que je vous partage et qu'elle risque peut-être d'être différente pour vous ou pour quelqu'un d'autre.

 



Qu'est ce que le minimalisme car le sujet est vaste et l'on peut s'y perdre ?

Moi-même je me suis posée la question avant d'avancer sur le sujet, et pendant un bon moment, car ce courant est tellement ouvert qu'on peut en avoir différentes définitions surtout que c'est une démarche propre à chacun (un peu comme l'utilisation de la pédagogie Montessori).


Contrairement à la croyance populaire, le minimalisme ce n'est pas avoir le moins d'objet possible. 

C'est un courant du minimalisme mais ce n'est pas celui auquel j'adhère. 


Il y a 2 définitions du minimalisme :

- celle qui renvoie au style artistique : épuré et très simple

- celle qui recherche des solutions ou des méthodes pour faire le moins d'efforts possibles


J'adhère à ce principe de simplification de vie et d'essayer de s'entourer de choses qui comptent vraiment pour nous.

Ca ne veut pas dire d'avoir seulement des choses qui sont utiles mais d'avoir aussi des choses qui nous font plaisir et qui nous apportent du bien-être.





Ma définition du minimalisme

Pour moi le minimalisme s'inscrit dans l'intentionnalité (aptitude psychologique à se donner un objet, un projet) : c'est surtout se centrer sur ce qui compte pour nous.

Je ne réduis pas seulement cela à nos possessions, c'est aussi tout ce qui va concerner nos relations mais aussi nos actions.



Ma démarche personnelle

Je n'ai pas choisi de devenir minimaliste mais je le suis devenue au fur et à mesure. J'ai eu plusieurs petits éléments qui ont déclenché ce besoin chez moi mais ça n'a pas été une volonté de ma part.


Donc le processus peut être différent :

- soit c'est une problématique qui va nous amener à changer notre mode de vie et s'orienter vers un style de vie plus minimaliste

- soit à l'inverse, on peut découvrir le minimalisme et se dire que ça peut être bon pour nous.


Pour moi, cela s'est fait très progressivement sans que je m'en rende compte, à commencer par :

  • revoir ma routine soin visage et corps avec des produits plus sains, 
  • puis j'ai enchaîné avec la fabrication des mes produits ménager 


  • et enfin j'ai eu une folle envie de réorganiser mon dressing avec des pièces maîtresses. Je ne veux plus d'armoire qui déborde de vêtements que je ne mets plus.

  • j'ai continué avec l'installation d'une décoration dans ma maison avec des tons neutres d'objets qui me plaisent et m'apportent du bien-être. 

  • pour terminer, j'ai eu un nouveau déclic : celui de désencombrer ma maison. Le fait d'imaginer toutes ces choses accumulées au sous-sol n'a fait qu'augmenter ma charge mentale. Et je vous avoue que ça fait un bien fou d'aller à la déchetterie jeter toutes ces choses qui ne nous servent plus à rien que l'on gardait au cas où. J'ai aussi trié et rempli des boites de choses à vendre.








Le plus gros déclic s'est fait après mon opération (en out 2020) - celle qui m'a ménopausée -, avec une prise de conscience plus importante, à la quarantaine.


J'ai toujours eu énormément de mal à me séparer de choses accumulées depuis un certain temps, et comme le disait ma maman : je suis une éternelle conservatrice. Mais c'est notamment avec les vidéos de NADIA - Ranger Changer, que j'ai réussi à passer outre, pour un bon nombre d'objets et de vêtements.

C'est un travail de longue haleine que je n'ai pas encore terminé.


En ce qui concerne la décoration de mon intérieur, j'aime prendre le temps de décider quoi acheter avant de déclencher un achat. Par exemple, j'ai mis 6 mois avant d'acheter un miroir que j'avais en ligne de mire, pour la chambre parentale. 

Et c'est aussi pour cela que ça fait 4 ans que nous n'avons toujours pas de plafonnier dans notre salle à manger.

Nous voulons prendre notre temps réfléchir à notre achat sans se précipiter sur la première suspension qui nous vient à l'esprit. On se dit tant pis, si nous n'avons pas de jolie suspension ça attendra, nous aurons l'ampoule qui pend pour nous éclairer. Certes, c'est moche, mais on ne va pas acheter juste pour acheter car c'est une perte d'argent et c'est générer un meuble pour rien. Nous ne sommes pas encore décidé sur ce que l'on va prendre aussi car j'aimerai une suspension qui a du cachet, car c'est la première chose que l'on voit en entrant dans la pièce à vivre.


Je préfère alors prendre mon temps, au lieu de vouloir tout, tout de suite, je trouve que c'est plus appréciable et plus progressif.

Avant cette démarche, je ne pensais pas du tout comme ça. Finalement ma façon de penser s'est construite petit à petit.




Les avantages d'être minimaliste

Ca a été pour moi une libération. Je ne suis pas encore libérée à 100% mais j'y travaille. C'est, comme je l'ai dis plus haut, un travail de longue haleine.


J'étais une sacré conservatrice et le fait de me débarrasser de mes possessions (même si c'est dur car j'en ai souffert, ça m'a fait mal de jeter) c'est me libérer l'esprit. J'arrive de plus en plus à me dire 'Tu jettes !"


Et maintenant, lorsque je souhaite consommer, je réfléchi longuement avant d'acheter.



Les inconvénients d'être minimaliste

Le jugement des personnes sur ma démarche. C'est pour moi une démarche personnelle et progressive. Il n'y a pas de parfait minimaliste. Nous ne sommes pas dans une compétition. Et malheureusement parfois on peut être jugé. Soit on va me dire que j'ai encore trop de chose et que je consomme.


Il y a une confusion au niveau du minimalisme car on a l'idée que c'est un mode de vie où il ne faut plus consommer.

Moi personnellement, je continue à acheter des choses.


Il y a des minimalistes qui cherchent justement à vivre avec le moins de choses possibles, mais ce n'est pas du tout mon but.


Je cherche surtout à m'entourer de choses qui comptent pour moi et qui me sont utiles. Donc je continue à acheter des choses qui selon moi me sont nécessaires, mais qui ne seront peut-être pas nécessaires pour vous.


C'est pourquoi, les gens pourraient se dire "Mais pourquoi elle achète ça, elle est minimaliste ?" Oui, mais moi, j'en ai besoin. Donc on ne peut pas le juger.



On peut très bien avoir de la décoration sans qu'elle ait une utilité derrière, et être minimaliste

C'est à chacun à définir sa démarche et savoir jusqu'où on veut aller même s'il y a un tronc commun.

Donc c'est pour ça que je vous dit qu'il faut rester ouvert aux choses et aux personnes, et se questionner aussi sur le rapport à l'objet.

 

Ce n'est pas parce que l'on voit des choses ou des objets que l'on va les acheter. C'est à vous à vous demander sur votre rapport à l'objet, si c'est utile et si vous en avez vraiment besoin.





Le minimalisme quand on a un conjoint et un enfant

Mon conjoint n'a pas énormément de possession et c'est appréciable pour lui de me voir me tourner dans cette démarche.


Concernant mon fils, j'essaie de ne pas trop le charger en informations car cela le stimule de trop. Il lui faut du calme, et quand il y a trop de couleurs, c'est trop stimulant pour lui. 


Donc, il a peu de jouets à disposition, et nous tournons sur plusieurs jeux qui sont rangés au sous-sol. 

Quand mon fils me demande un jouet en particulier, nous rangeons alors un autre en échange. Dans le salon, il y a 3 jeux libres de sortis et ainsi que ses cartes.


Etant donné qu'il est petit, j'essaie de lui offrir un espace de vie épuré et sans surcharge pour qu'il puisse grandir sans sur-stimulation. A lui de voir plus tard ce qu'il voudra faire de sa chambre mais je serai toujours là pour l'aider s'il en a le besoin.

Sa chambre est rangée et épurée pour un meilleur sommeil.




J'essaie de garder nos pièces épurées et désencombrées au niveau des surfaces avec de la décoration qui reste dans la palette de couleur neutre qui me donne de l'apaisement.


Je dois encore travailler sur le bazar qui revient chaque jour car je passe mes journées à ranger et re-ranger sans cesse. 

Ce travail de longue haleine perdurera jusqu'à mon objectif final. 

 

Les bienfaits du minimalisme 

- alléger la charge mentale -

- faire des économies -

- acheter de meilleure qualité -

- entretenir et ranger la maison plus facilement -

- gagner du temps et de l'espace -

- se faire plaisir -

 


Quelle est votre vision du minimalisme ?

Le débat est ouvert en commentaire


Lire aussi :

Comment transformer sa routine beauté plus clean

 



Une touche de vert à la maison - Plant Tour

2 mai 2022

 - 4 minutes de lecture -



Depuis que je vis en maison (cela fait 4 ans), j'ai toujours eu envie de lui apporter des touches de vert grâce aux plantes. Et, c'est enfin aujourd'hui que j'ai pu réaliser mon souhait.


Alors si ma maman me lisait, elle dirait " Toi Sophie, des plantes ?!?" Car oui je n'ai jamais vraiment eu la main verte et j'ai toujours eu tendance à oublier les arrosages et à noyer les plantes, dès que je m'en rendais compte. Qui se reconnait ?


Ma maman avait une grande passion pour les plantes et les fleurs, car j'ai toujours grandi dans une maison avec un salon bien garni, juste comme il faut, sans parler des jardinières de géraniums aux fenêtres et de la rocaille du jardin, son allée de fleurs de crocus et la devanture de la maison arborée de roses. Je vous laisse imaginer le milieu dans lequel j'ai apprécié grandir, ce qui m'a donné le goût des plantes et des fleurs.


Par contre, je rechignais quand elle me demandait d'aller arroser les fleurs et les géraniums. C'était pour moi, une tâche très ennuyante et surtout c'était tellement long à faire. Bref, elle aimait les plantes et les fleurs.



Quelles plantes pour la maison ?

J'ai commencé par une plante que ma soeur m'avait offerte à notre emménagement à la maison. Me connaissant, elle m'avait choisi une plante spéciale qui ne nécessite pas beaucoup d'entretien et qui est très résistante. 4 ans après, je l'ai toujours !!! Et elle va très bien. Je lui ai juste refait une beauté en ôtant certaines feuilles et changé la terre. C'est une Sanseviera.


Puis, j'ai crée une activité pour mon fils et il nous fallait une plante. Je n'ai pas voulu prendre trop de risque, alors pour 3€ chez Ikea, on trouve de jolies plantes qui font leur effet. C'est un Pothos.


Dans un troisième temps, j'ai continué avec 2 plantes gratuites (on sait jamais, si elles meurent je n'aurai rien perdu ; enfin si ! des plantes ! mais vous m'avez comprise). Oui vous avez bien lu, j'ai créé une plante à partir d'un noyau d'avocat et on m'a donné une bouture d'une plante Pilea.


Puis, j'ai tellement aimé cela que j'ai souhaité un arbre pour mon anniversaire. J'ai choisi un Ficus Lyrataqui possède de magnifiques feuilles, d'un vert profond, juste ce qu'il fallait pour décorer notre salon séjour. 

J'avais placé un détecteur d'humidité déniché chez Ikea (out of stock) qui indiquait par un clignotement bleu lorsqu'il fallait arroser. Mais à l'usage, j'ai pu remarquer que ce n'était pas pratique et puis la nuit, il y a un gros flash bleu dans le salon et ce n'est pas très agréable car il nous réveille.





L'avocatier

Il faut tout d'abord s'armer de patience ; au moins 3 mois pour commencer à voir la pousse sortir de terre. Mais je peux vous dire que si vous tentez l'expérience, vous aurez une satisfaction personnelle non négligeable. Alors je vous encourage à le faire, surtout si vous avez des enfants, c'est super enrichissant de découvrir comment un noyau peut se transformer jour après jour.


Il suffit de récupérer le noyau d'un avocat, de le nettoyer à l'eau claire pour bien le débarrasser des restes de pulpe et de planter horizontalement 3 pics à brochettes ou grand cure-dents autour du noyau au niveau du tiers supérieur de sa hauteur, la pointe vers le haut. Le poser dans un verre rempli d'eau à raz bord.



Patienter 3 mois en rajoutant de l'eau régulièrement pour que le noyau soit toujours dans l'eau. On verra à la longue qu'une racine pousse dans l'eau et le noyau se fissure verticalement. Lorsque la germination est terminée, quelques semaines après, l'avocatier est prêt à être planté dans un pot de terre. Et quelques mois après voilà mon résultat, je suis ne suis peu fière.

Après 2-3 ans, il faudra le rempoter et si vous habitez dans le sud, vous pourrez voir apparaître des fruits à partir de 4 ans de pousse.

A arroser 1 à 2 fois par semaine. A placer indirectement au soleil dans une pièce sèche.

Pour aller plus loin : Mon Jardin Ma maison.




Le Pilea Peperomioides

Un de mes employeurs, grand amateur de plantes, m'a gentiment donné une bouture de sa plante Pilea. Si vous voulez découvrir comment réalise-t-on des plantes gratuitement à partir de plantes existantes, je vous invite à visionner la vidéo de Coline qui m'a vraiment plu.


Lorsque que j'ai récupéré ma bouture, je l'ai placé dans un pot de terre provenant de mon jardin plutôt que du terreau. Ma voisine m'a conforté dans mon choix, car vivant ici depuis plus de 40 ans, elle me confirme que la terre de nos jardins est très fertile. 


La tradition veut que l'on enterre une pièce de monnaie pour attirer la prospérité dans le foyer. A bon entendeur. 


A arroser 2 fois par semaine sans excès. A placer indirectement au soleil. Taille adulte (30 cm) au bout de 2 ans, patience.


Plante légèrement dépolluante.




Le Pothos (Epipremnum Pinnatum)

Lorsque j'ai acheté cette plante très bon marché, elle était bien plus petite. Avec le temps, elle a poussé sur une tige que vous pouvez voir tomber sur ma main gauche. C'est une plante tombante toute simple à entretenir. 


A arroser 1 fois par semaine en été et tous les 10 jours en hiver. Survis dans les endroits à faible luminosité dans une pièce sèche. Maintenir l'humidité en vaporisant fréquemment les feuilles.


Plante dépolluante.


A l'achat :


Maintenant :



La Sanseviera

C'est une plante grasse qui pousse bien, qui ne demande pas trop d'entretien et qui résiste bien. Cela fait 4 ans passés que je l'ai et elle est toujours bien là ! 

Je l'ai déjà rempoté une fois car les feuilles tombaient, et elle est repartie de plus belle.


A arroser 1 fois par mois. A placer à la lumière vive indirecte du soleil. 

 

Rempotage tous les 4 / 5 ans.




Le Ficus Lyrata

Cette plante qui ressemble à un petit arbre est très facile à entretenir. Il est également appelé figuier lyre est fortement apprécié pour son feuillage verdoyant et coriace. Le Ficus Lyrata est particulièrement efficace pour éliminer les toxines de l'air dans l'intérieur. Il permet aussi de contrôler l'humidité de la pièce.


Cette plante est pour moi la plante parfaite pour une touche d'élégance dans mon salon. C'est une plante assez onéreuse et je suis sûre d'avoir fait le bon choix quand je l'ai choisi.


A arroser 1 fois par semaine en été (dès que la terre est sèche sur 2 cm de profondeur). Maintenir l'humidité en vaporisant fréquemment les feuilles. 

A arroser 2 à 3 fois par mois en hiver (réduire son apport en eau).


A placer près d'une fenêtre sans être exposée directement au soleil entre 11h et 15h ni dans les courants d'air. Température de la pièce entre 18 et 25°C.

Le Ficus Lyrata n'aime pas être déplacé. Il faudra lui trouver une bonne place et le laisser à cet endroit.


Plante dépolluante.





Des astuces pour les débutants

J'ai découvert quelques conseils dans la vidéo de Marion Botanical :

- Ne pas les noyer, ne pas trop arroser,  

- Arroser de façon homogène,

- Laisser sécher la terre, espacer les arrosages,

- Choisir un pot adapté, pour que le système racinaire ne se perde pas.



Avez-vous des plantes ?

Si oui, lesquelles ?

 

Si non, tenteriez-vous l'expérience du noyau d'avocat ?

 

Lire aussi :

Mon avis sur la Morphée Box 

Mon dressing Minimaliste

Le bien-être avec Buddha Farm's



Maje denim skirt

5 avril 2022

 - 2 minutes de lecture -



Pendant un bon nombre d'années, je ne jurais que par les pantalons en jeans. Mais au fur et à mesure du temps, j'ai finalement changé d'avis. J'ai d'abord eu un gros coup de coeur pour la jupe grise à pois noir de chez Maje "Joy". Et lorsque je suis tombée sur celle en denim, la question ne se posait même plus. Un deuxième coup de coeur chez Maje, en second main.

 

La jupe denim Maje

La jupe "Jenny" trapèze en denim brut de chez Maje est sortie pour la collection automne-hiver 2016-2017.

C'est une pièce à avoir absolument dans vos placards car elle est indémodable ; un classique intemporel. Si elle vous plait, vous pouvez toujours la trouver en seconde main car il est vrai que son prix à neuf est vraiment excessif.

Cette pièce maîtresse a alors fait son entrée dans mon dressing, dès que j'ai pu la shopper sur Vinted. Ca m'a pris du temps, certes, mais je l'ai eu.

Il faut être patient lorsque l'on cherche une pièce bien particulière.

 

L'entretien

La jupe trapèze en denim brut est un vêtement de très très bonne qualité et elle ne s'abîme pas au lavage. Je la passe sans problème en machine à 40% avec mes autres vêtements. Elle sèche à l'air libre. On peut la repasser à l'envers avec un peu de vapeur.


Un shooting en intérieur concis

Je vous la présente dans un nouveau décor, mon salon séjour, une partie de la maison que je suis entrain de peaufiner en matière de déco, afin de vous la présenter plus tard, sur le blog.

En effet, avec le Covid, j'ai commencé à shooter en intérieur, que ce soit dans ma chambre à coucher ou dans le salon. Vous avez déjà pu le découvrir sur Instagram, et constater que mon feed a laissé place à de la photographie d'intérieur.

 

C'est ainsi que je me suis trouvé un tout autre avantage, à vous proposer des looks sans prise de risque.

Cela ne veut pas dire que j'abandonne les looks en extérieur, mais avec le temps j'ai dû remplacer cette idée pour continuer à vous proposer des tenues.





Jupe courte trapèze en jean brut - Maje 

Tee shirt marinière - Petit Bateau


Lire aussi :

Première sortie de Printemps

Sous les feuilles d'automne

Tournesols - look d'été

La robe blanche - must have de l'été

Comment porter le short Paper Bag

Ma caspule wardrobe a/w

4 mars 2022

- 3 minutes de lecture -

 


Après un gros tri dans mes vêtements, j'ai eu envie de tester le concept de la Capsule Wardrobe pour un dressing responsable et surtout pour voir si cela fonctionne mieux avec un peu moins de pièces. 

 

Je me suis alors séparée de tous les vêtements dans lesquels je me sens trop serrée et mal à l'aise, et ceux trop grands et ceux que je ne mets plus et que je garde juste par habitude, pour ne conserver uniquement les pièces que je porte réellement, celles qui constitueront ma garde-robe capsule d'automne/hiver.



Qu'est-ce qu'une capsule wardrobe

Une capsule wardrobe est une garde robe pensée dans son ensemble et non pièce par pièce, cohérente et minimaliste. L'idée est de privilégier les vêtements de qualité à la quantité de vêtements qui nous vont vraiment et qui vont les uns avec les autres.

 

L'intérêt est de pouvoir limiter le nombre de vêtements que l'ont possède sans se retrouver tous les matins à paniquer, parce que l'on a rien à se mettre.

 

 
 

 

Comment ai-je créé une capsule wardrobe

J'ai en premier lieu fait du tri dans mes vêtements et je me suis séparée d'un bon nombre d'entre eux car je ne les portais plus vraiment.


Ensuite, je me suis dirigée vers des pièces intemporelles tout en définissant mon style, sans me soucier de la mode.

En effet, comme le dit la plus célèbre des citations de Yves Saint Laurent, les modes passent, le style est éternel, la mode est futile, le style pas.


Pour ma part, je préfère rester dans les tons neutres, en sélectionnant des pièces qui sont mes basics, ceux que j'aime porter confiante et qui se mélangent facilement les uns avec les autres. Je les associe ensuite à des pièces maîtresses, de réels coup de coeur.


Pour vous aider dans votre démarche : comment rendre son dressing responsable.




Ma capsule wardrobe

On notera que je n'inclus pas, dans la capsule wardrobe, tout ce qui est joggings, pyjamas, tenues détente, sous vêtements, bonnets, bijoux, bottes de pluie et de neige...


Malgré tout, j'aime avoir du choix et pouvoir mélanger les pièces entre elles mais j'essaie de réduire considérablement le volume de mon dressing.

 

Il y a beaucoup de vêtements que je trouve magnifiques mais ce ne sont pas forcément des modèles qui peuvent me convenir. Alors j'essaie, réfléchi et je décide un peu plus tard du sort de la nouvelle pièce qui m'a fait de l'oeil. Pourra-t-elle s'associer avec les autres ?

Maintenant, je fais attention aux pièces qui vont rentrer dans mon dressing et je les achète avec beaucoup plus de réflexion.


Aussi, j'ai trouvé des vêtements (hormis les mailles) que je pourrais porter toute l'année.

 
 

Voici comment s'articule ma capsule wardrobe d'automne /hiver :

Pulls :

Un pull marinière en coton épais

Un pull gris en maille

Deux cardigans en maille (gris et vert) qui se portent de face ou de dos

Un cardigan anthracite en maille

Un gilet vert kaki en maille

 

Hauts :

Un haut manches longues noir

Une marinière en coton fin

Un haut manches courtes blanc

Un haut manches courtes noir

 

Bas :

Un jean bleu denim droit

Un jean noir droit

Une jupe trapèze bleu jean brut

Une jupe patineuse grise à pois noirs

2 paires de collants noirs épais


Manteaux :

Un manteau noir

Un manteau beige


Sacs :

Un sac bourse noir

Un sac fermé noir


Chaussures :

Stan Smith motif gold

Stan Smith motif noir

Doc Martens modèle 1460 mono black smooth

(J'ai dû vendre mes deux paires de bottines UGG que j'ai remplacé par une paire de Doc Martens, qui offre un meilleur maintien au niveau du talon - ma podologue me félicitera car elle n'était pas contente de me voir porter des UGG avec mes semelles orthopédiques).



 

Voilà pour ce qui est pour mon dressing actuel. Il n'est pas figé et peut évoluer, l'idée étant de trouver des pièces versatiles - ICI.

 

 

L'entretien des vêtements

Concernant le lavage et les lessives, je m'en sors très bien malgré le peu de vêtements présents dans mon dressing.

 

Il ne faut pas laver systématiquement les mailles après les avoir portées une seule journée. Elles se lavent toutes seules en les aérant, ce qui permet d'espacer les lavages en machines (1 fois par mois).

 

Pour les jeans, le nettoyage en machine les abîment c'est pourquoi je les passent en machine 1 fois par semaine (j'alterne les 2 jeans une semaine sur deux). C'est la même chose pour mes deux jupes.


Pour les hauts, je n'ai pas de problème car c'est le même système qu'avec les mailles. Les mauvaises odeurs disparaissent après les avoir suspendu sur un cintre toute une nuit ce qui me permet de mettre plusieurs fois mes hauts sans soucis.

Je pense qu'il faut faire attention surtout à la composition du tissu.


Voici l'astuce de Sézane pour l'entretien des mailles : https://www.sezane.com/fr/le-guide-dentretien/antiseche-n-9



Comment acheter moins mais mieux ?

Mon cheminement est arrivé à sa fin concernant ma penderie. Cela ne sert à rien d'avoir un dressing qui déborde de partout est ma conclusion dans ma démarche minimaliste.

Aussi, je préfère me tourner vers des pièces durables plutôt que de la fast-fashion et je vous encourage à le faire également.

 

Voici les 6 conseils de Anne - "Le dressing idéal" qui m'ont beaucoup aidé :

- Regarder les étiquettes

- Privilégier les basiques ou les intemporels

- Simplifier sa garde-robe et créer son dressing idéal

- Devenir plus exigeant

- Réduire les achats de fast-fashion

- Acheter d'occasion

Ici, son article en détail pour vous aider.



 

J'espère que cet article vous a plu et va pouvoir vous aider dans votre démarche personnelle, afin de vous donner un petit coup de pouce à votre cheminement vers une consommation plus minimaliste.

 

Je n'ai qu'une hâte c'est de vous présenter ma capsule wardrobe s/s sur laquelle je vais bientôt travailler.

 

Pour aller plus loin : ICI.

 

Lire aussi :

Une robe blanche

Comment porter la jupe évasée

 Comment porter le short paper-bag



Comment prendre soin des dents plus clean ?

5 février 2022

 - 3 minutes de lecture -

 


 

En route pour une routine plus clean : étape 5 : le dentifrice adulte et enfant.


Cela fait un moment que je teste deux dentifrices green et bio que j'apprécie énormément. Après des échanges avec ma dentiste, elle approuve leurs usages. Elle a donc confirmé que j'avais fait le bon choix.

 

A contrario, c'est le dentifrice de mon fils de 4 ans que j'ai dû changer, car d'après ses conseils, il fallait mieux se diriger vers un dentifrice avec fluor, contrairement aux polémiques créé par le lobbying* industriel.

* Le lobbying est une stratégie menée par un groupe d'intérêt, groupe de pression et groupe d'influence, appartenant à un même secteur d'activité professionnelle et cherchant à défendre ses propres intérêts auprès des décideurs politiques.


Les précieux conseils de ma dentiste m'ont été vraiment d'une grande aide, car elle m'a permise de comprendre cet engouement sur la création des dentifrices sans fluor et me diriger vers des dentifrices fluorés, en fonction du besoin, pour toute la famille : apport en fonction de la teneur en ppm à chaque âge.

 

Vous allez le découvrir au fil de cet article.


Le fluor, bon ou mauvais

Lorsqu'un enfant ingère du fluor (apport par voie systémique), cet oligo-élément est capable de s'incorporer à l'émail de ses dents en formation, enfouies sous ses gencives, le rendant plus résistant aux caries.


A l'inverse, s'il en absorbe trop, la formation de l'émail se trouve altérée : les dents sortent avec un émail poreux. Des lignes de déminéralisation blanchâtre, qui peuvent se colorer secondairement en brun, apparaissent. 

C'est la fluorose dentaire qui touche en France environ 2% des enfants, estime le Professeur Musset.


Il s'agit donc de bien calculer le totale des apports fluorés, notamment par l'alimentation de l'enfant, pour ne pas dépasser un certain seuil et de respecter des conseils d'administration.



Mon expérience avec un dentifrice sans fluor

Je pensais que c'était meilleur d'utiliser un dentifrice sans fluor, mais j'ai pu faire mon expérience et obtenir rapidement un avis. En effet, après l'utilisation intensive d'un dentifrice sans fluor, j'ai senti mes dents plus fragiles et j'avais des douleurs. Une sensibilité s'est rapidement installée, je savais qu'il y avait un problème mais je ne savais pas lequel.


A l'époque, j'ignorai totalement que c'était mauvais d'utiliser un dentifrice sans fluor. J'ai vite compris d'où venait le problème : manque de fluor.


L'Union française pour la santé bucco-dentaire recommande de ne pas utiliser de dentifrices sans fluor car ces produits augmenteraient le risque de caries chez l'adulte et chez l'enfant.


Quelle teneur en ppm et pour qui ?

Pour les enfants de 0 à 6 ans, l'apport en fluor ne doit pas dépasser 1000 ppm. Donc les dentifrices kids ou junior possèdent 500 ppm.

Pour les enfants de 7 à 12 ans, l'apport en fluor ne doit pas dépasser 1240 ppm. C'est indiqué au dos des tubes de dentifrice.

Pour les adultes, l'apport des dentifrices est au maximum 1450 ppm.

 

Donc maintenant que vous savez, regardez bien au dos de vos dentifrices pour voir s'ils sont bien adaptés à la personne qui en fera usage.

 




Mon dentifrice clean

J'ai choisi le dentifrice de chez Carrefour Soft Bio. Un dentifrice à la composition vraiment parfaite. Je l'utilise depuis maintenant plus de 6 mois et je peux vous dire que je le rachète à chaque fois. Il coute à peine 2€ donc je vous invite vivement à le tester. Pourquoi ?

 

- Ce dentifrice a un goût de menthe agréable et rafraîchissant. 

- Il mousse normalement (pas trop, ni pas assez : ce que l'on reproche à beaucoup de dentifrice bio).

- La composition est excellente avec des extraits naturels à 99% dont 21% issus de l'agriculture biologique et du fluor.

- Ce produit bio est vraiment pas cher : 1,99€ pour 75 ml)

- Le packaging est sobre et efficace.

- L'apport en fluor est de 1450 ppm.

- Le dentifrice COSMOS ORGANIC est certifié par Ecocert Greenlife selon le référentiel COSMOS.

 

Sans dioxyde de titane (E171 : colorant blanc qui peut avoir des effets cancérigènes), sans triclosan (perturbateur endocrinien), ce dentifrice est vraiment adapté pour tous, à partir de 7 ans.


Sa note sur INCI Beauty est de 17,8/100, alors foncez et donnez-moi en des nouvelles.



Le dentifrice clean de mon fils (4 ans)

Suite au mauvais usage que nous avions (usage d'un dentifrice sans fluor), ma dentiste nous a alors conseillé d'utiliser le dentifrice Fluocaril Kids 0-6 ans goût fraise. 

 

Il s'achète en pharmacie et s'utilise vraiment en petite quantité. Une noisette de la taille de l'ongle de l'enfant concerné et hop, un petit brossage et le tour est joué.

 

Pour les enfants, il est conseillé d'effectuer le brossage par un adulte jusqu'à ses 3 ans. Puis entre 3 ans et 6 ans, le brossage est réalisé ou assisté par un adulte, en fonction des capacités de l'enfant.


L'apport en fluor est de 500 ppm, ce qui est parfaitement bien dosé pour son âge. La composition, elle aussi, est parfaite pour nos petits bouts d'Hommes, à raison de 2 brossages par jour.

Il contribue à prévenir les caries, renforce l'émail et respecte les gencives de nos enfants.


Sa note sur INCI Beauty est de 18,1/100.



Pour en savoir plus

N'hésitez pas à aller lire cet article-ci car il est plein de bons conseils et complète mon article :

 

Dentifrice sans fluor, un danger pour les dents


Et le petit mot de la fin, pensez à prévoir une visite chez votre dentiste, au moins 1 fois par an.


 
Avez-vous envie de tester ces 2 dentifrices ?

 

Lire aussi :

tombe la neige

Les idées SoAddict continuent sur You Tube
Les idées soaddict